Coronavirus : le Togo lève plus de 70 miliards de FCFA au niveau du marché financier de l’UMOA

Selon l’actualité au Togo, l’Etat du Togo sous la direction du président de la République, Faure Gnassingbé a décidé de lever le 13 août dernier sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine, la somme de 70 milliards de FCFA soit l’équivalent de 105 millions d’euros. Cette action entre dans le cadre de la lutte active de l’État togolais contre la deuxième de vague de la maladie virale le Coronavirus.

Les bons du Coronavirus

Le Chef d’État togolais a annoncé la levée de 70 milliards de FCFA suite à l’émission d’adjudication de bons qui sont assimilables à 91 jours du trésor. Cette décision fait partie du programme de lutte active du pays contre la pandémie du Covid-19(statistiques covid 19 au togo).
Il est important de rappeler que parmi les mesures sanitaires mises en place par le chef d’État, Faure Gnassingbé, pour lutter contre l’expansion de la maladie, est la création du fonds de solidarité national. Ce dernier permet d’apporter de l’aide financière aux personnes qui sont aux besoins.
En outre, la somme totale des soumissions des investisseurs est estimée à 160 milliards de FCFA, constituant une couverture mis en adjudication plus 229 %.

Ainsi, le trésor public du Togo a pu retenir 70 milliards de FCFA, de la somme des soumissions globales, tout en rejetant prés 90 milliards de FCFA qui reste constituant ainsi un taux d’absorption de 43 %.
Selon TogoNews, l’un des journaux togolais en ligne, le remboursement du capital qui a été emprunté débutera durant le premier jour qui suive la date de l’échéance qui a été fixée soit le 13 novembre 2020.
Au niveau de l’agence de l’Union monétaire ouest africaine-titres et de la BCEAO, on considère que l’émission de BAT est mise en place pour créer un pont pour les pays, en attendant la rentrée des fonds qui servent dans la lutte active contre la propagation de la maladie virale. Dans le cas du Togo, le plan mis en place par la trésorerie afin de permettre le remboursement de la dette est essentiellement alimenté par des engagements de ses partenaires techniques financiers.

Le Togo vise la protection du son personnel soignant

Durant la rencontre organisée le 14 août dernier, le Syndicat national des praticiens hospitalier a affirmé que l’État veut définir la meilleure stratégie afin d’assurer la protection du personnel soignant.
En effet, avec l’arrivée de la deuxième vague de la propagation de la pandémie, la protection du personnel soignant constitue une priorité pour le pays. Surtout que les infirmières et les médecins sont en contact quotidien avec les malades.