Covid-19 : le groupe de la Banque Mondiale accorde 85 millions de dollars à la République togolaise, pour redresser son économie

La Banque Mondiale (BM) vient d’accorder un nouvel appui financier au pays de Faure Gnassingbé afin de l’aider à relancer et redresser son économie, après les dégâts (détériorations) causés par la crise sanitaire du nouveau coronavirus. Elle lui accorde un financement de plus de 85 millions de dollars (soit 42 millions de Francs CFA) pour appuyer la riposte sanitaire au Covid-19.
Cette facilité importante se compose pour moitié de crédit et pour moitié de don (42. 5 millions chacun). Ceci afin de renforcer les diverses actions déjà engagées dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus.
“Cet appui budgétaire est important pour aider le pays de Faure Gnassingbé à atténuer les effets du nouveau coronavirus, pire ennemi de l’Humanité, sur les populations et aussi, exécuter le plan national de redressement post-Covid-19”, a souligné Victoire Dogbé.
“Les dispositions de santé et de protection sociale soutenues par cette nouvelle opération devront donc atténuer l’impact des effets de la crise sanitaire sur les plus pauvres en garantissant l’accès aux services de base et en soutenant la consommation des foyers”, ajoute-t-elle.
Une grande partie de ces fonds servira à soutenir les familles touchées durement par la crise et à étendre le programme ‘Novissi’ (programme de transferts monétaires qui vise essentiellement à soutenir les citoyens togolais éligibles ayant perdu leurs revenus à cause de l’adoption des dispositions de riposte contre la Covid-19).
Le secteur agricole sera également renforcé pour assurer l’alimentation et accroître la production. Il est important de rappeler qu’il est un maillon important de l’économie togolaise.
Outre l’aspect sanitaire (traitement des cas et dépistage), il devrait particulièrement s’agir de soutenir le secteur privé et de prévenir l’augmentation de la pauvreté, en vue d’une relance de l’économie.

La facture de la pandémie du nouveau coronavirus sur les sociétés

D’après Togo News, Au plus fort des dispositions sanitaires imposées par le chef de l’Etat, afin de faire barrière au nouveau coronavirus (apparu en décembre dernier en Chine, principalement à Wuhan), près de 3 sociétés sur 5 étaient fermées à la République togolaise. 4 % uniquement n’auront pas survécu à cette cessation (arrêt) d’activités. C’est en tout cas ce que révèle le dernier rapport du groupe de la BM, publié le samedi 12 septembre 2020. Selon le président de cette institution, David Malpass, l’impact des clôtures est vécu différemment. “Les taux de fermeture diffèrent selon la taille des sociétés et sont beaucoup plus important pour les grandes sociétés que pour les PME (petites et moyennes entreprises).