Togo économie : la Chine affirme que le Togo pourrait tripler son rendement en production de riz

Selon les actualités du Togo faisant la une des journaux togolais en ligne, la Chine a affirmé qu’elle voudrait aider le Togo à pouvoir tripler sa production au niveau des rizières.

La Chine à la rescousse des rizières du Togo

D’après Togo News, la Chine voudrait permettre l’amélioration de la production du riz au Togo en triplant son rendement à l’hectare. En effet, la production du riz au Togo pourrait passer de 3.5 tonnes à l’hectare à 10 voire 12 tonnes à l’hectare.
Après avoir assuré la formation d’une trentaine d’ingénieurs agronomes du Togo, la Chine vient de remettre à la capitale togolaise un lot de matériel dédié à la création de rizière à partir d’un riz hybride local.

Le lot remis par l’ambassadeur de la Chine au Togo

Il est important de mentionner que le secteur rizicole du Togo, bénéficie d’un soutien de l’empire du milieu, afin de pouvoir apporter une amélioration d’une manière significative du rendement des rizières dans le pays. Selon les journaux togolais en ligne, un lot de matériel constitué de lignées isogéniques de riz hybrides a été fournis par Chao Weidong, l’ambassadeur de Chine au ministre de l’Agriculture togolais, il y a quelques jours.

Ce lot est constitué essentiellement d’un matériel ayant été sélectionné afin de permettre aux producteurs de riz au Togo d’améliorer leur rendement en boostant leur production de 3.5 tonnes à l’hectare jusqu’à 12 tonnes à l’hectare.
Selon l’ITRA, l’institut de recherche agronomique togolais, des responsables dans le secteur devront se charger de faire profiter ce nouvel appui de l’empire du milieu à la filière rizicole, grâce à la création d’autres variétés de riz hybrides, typiquement togolaises.
Une trentaine de techniciens et d’ingénieurs agronomes, ainsi que des producteurs togolais, ont profité d’un mois de stage portant sur les différentes techniques et technologies de production du riz hybride au niveau de la province chinois du Hunan.
Il est important de mentionner qu’entre 2008 et 2017, la culture du riz a enregistré une amélioration en passant de prés de 85 000 tonnes à plus de 145 000 tonnes, marquant ainsi une hausse de prés de 64 %.