Togo : le gouvernement veille à améliorer la desserte en électricité au niveau du nord du pays

D’après les actualités togolaises partagées au niveau des journaux togolais en ligne, une ligne électrique qui s’étendra sur 240 km permettrait l’extension du réseau électrique national vers les villes de Dapaong, Mango et Kara qui se trouvent au nord du pays. En effet, le gouvernement togolais a annoncé le lancement des différents travaux de construction de ces lignes qui sont gérés par trois entreprises indiennes, Techno Electric & Engineering, Transrail Lighting et KEC International.

Les travaux de la ligne débutent à Kara

D’après le communiqué publié par le gouvernement togolais, la nouvelle ligne électrique de 240 km de longueur qui permettra de relier les villes de Dapaong, Mango et Kara qui se trouvent dans la partie septentrionale du Togo, permettra d’avoir une capacité de 161 kV/20.
Le gouvernement a assuré que les travaux de construction de la ligne débuteront au niveau de Kara, qui se trouve à 425 km de la capitale togolaise, Lomé. Ces travaux, qui seront réalisés sur 20 mois, devront être gérés par trois sociétés indiennes, dont une société d’ingénierie, KEC International et des entreprises d’approvisionnement et de construction, Techno Electric & Engineering, mais aussi Transrail Lighting.

Le projet national d’amélioration de la couverture d’électricité au pays

La mise en place d’une ligne de haute tension reliant les villes Dapaong, Mango et Kara sera financée par l’intermédiaire de Exim Bank of India à hauteur de 52 millions de dollars. Une telle réalisation permettra l’amélioration de l’alimentation en électricité des citoyens togolais vivant dans des zones bien ciblées par la stratégie mise en place au sein du projet national fixé par le président de la République, Faure Gnassingbé.
Selon l’agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables, seulement 45 % des togolais ont accès actuellement à l’électricité dont 8 % se trouve dans la zone rurale. Il est important de mentionner que les autorités togolaises ambitionnent de porter le taux de couverture d’électricité au niveau national à plus de 75 % d’ici 2025 et à une couverture totale en 2030.
Le gouvernement souhaite s’appuyer sur 50 % des énergies renouvelables, afin d’assurer une couverture de 100 % dans le pays.