Togo : les progrès enregistrés par les projets financés par la banque mondiale au pays

D’après info togolaise, la Banque mondiale a pu décaisser prés de 37 % des investissements prévus dans le pays durant l’année fiscale précédente. Ce financement représente l’un des taux d’investissements les plus élevés au niveau des portefeuilles de projets qui sont financés par la Banque mondiale. En effet, selon les responsables travaillant au sein de la Banque, la moyenne de financement ne dépasse pas 22 %.

Une performance de décaissement au Togo

La représentante travaillant au sein de l’institution de Bretton Woods, Hawa Cissé Wagué, a assuré le 17 novembre dernier lors de l’ouverture de la deuxième revue de la performance du portefeuille des projets financés par l’institution dans le pays, la Banque mondiale a pu décaisser plus de 37 % au Togo.
Certes, la représentante de Breton Woods a affirmé que le taux de décaissement constitue une performance pour la Banque mondiale toutefois, elle assure qu’il doit être amélioré vu les besoins grandissants de la population togolaise.
Hawa Cissé Wagué déclare qu’il est essentiel de faire encore plus, car la population togolaise a des besoins grandissants, tout sachant que les ressources sont assez disponibles.
Sani Yaya, le ministre des Finances du Togo, a tenu à rappeler la promesse de la Banque mondiale de pouvoir venir en aide au Togo en l’accompagnant dans sa volonté de mettre en place une croissance durable et inclusive. Cette croissance est tirée par des politiques d’investissement plus efficaces et un secteur privé qui est plus dynamique.
Il est important de mentionner que depuis le début de la propagation de la maladie virale, le Covid-19, la Banque mondiale a pu assurer le financement de 3 projets, atteignant un coût global de 50 milliards de FCFA dans les domaines des réformes économiques, de l’éducation et de la santé.
Ce qui a permis au portefeuille de l’institution dans le pays dirigé par Faure Gnassingbé à 400 millions de dollars.

Le pays a démontré une forte capacité de s’adapter aux conditions difficiles

Alors que la pandémie continue à se propager dans le pays, en induisant une crise mondiale, la revue de la performance du portefeuille des différents projets financés par la Banque Mondiale au Togo a eu lieu le 17 novembre dernier. Ce qui est important, c’est que malgré ces conditions difficiles, le pays a pu démontrer une résilience grâce essentiellement à sa capacité de s’adapter aux nouvelles situations.